Summer Nights Lina Stalyte

Summer Nights - Lina Stalyte
Son Album

Voir aussi :

Jacqueline Taïeb - 7h00 du matin 7h00 du matin Jacqueline Taïeb
Justin Nozuka - Nova Nova Justin Nozuka
Justin Nozuka - Miami (Live at Revolution Recording) Miami (Live at Revolution Recording) Justin Nozuka
Joss Bari - French Lova French Lova Joss Bari
The Brooks - So Turned On So Turned On The Brooks
The Brooks - Gameplay Gameplay The Brooks
OMA - J'me dois de le dire J'me dois de le dire OMA

Note sur le clip

LINA STALYTE
SUMMER NIGHTS
POP SOUL

DISPONIBLE SUR TOUTES LES PLATEFORMES

Lina Stalyte exprime les émotions accumulées en son for intérieur dans son nouvel album “Summer Nights”

Un album de 9 titres, aux sonorités néo soul, enregistré entre Londres et Paris. C’est l’album d’une nouvelle ère vers l’alignement et l’introspection ultime qui s’est avéré cathartique pour la jeune artiste ces deux dernières années. Elle exprime, et chante en anglais, son rapport au corps, à l’amour et aux maux de l’âme, des sentiments sombres qu’elle ose aujourd’hui mettre en lumière.

Construit comme une pièce de théâtre en trois actes, elle y dévoile quasi-chronologiquement les épreuves émotionnelles qui ont rythmé sa vie ces deux années passées ; une ode à l’amour de soi et à l’audace, à la sensualité et à la féminité, des thèmes qui lui sont chers.

En 2016, elle sort son premier EP, “Stalyte”, un EP polyglotte et éclectique. Tel un journal intime, Lina relate ses premières années à Paris, parfois avec humour comme avec le titre “Je ne parle pas français”. En 2019, Elle joue au Madajazzcar Festival.

Le jazz lui sert d’appui pour s’envoler à présent vers une musique néo-soul sensible, chargée de sens mais tout en légèreté, dont les sonorités rappellent Lianne La Havas, Corinne Bailey Rae, Jorja Smith ou encore Kimberose.

Adolescente, elle se réalise dans un premier temps au conservatoire, voyage dès l’âge de 12 ans, et évolue dans le milieu de la folk. Durant cette période Lina Stalyte travaille sa maîtrise du piano et de la guitare qu’elle apprend seule à l’âge de 14 ans.

Arrivée à Paris, elle commence son émancipation en passant par une école de jazz, où elle développera sa polyvalence à travers l’écriture et la composition musicale. Un courant qu’elle choisit pour sa versatilité et sa capacité à exprimer de mille façons les sentiments humains. Cependant, sa réflexion va aujourd'hui plus loin : Lina est en quête d’identité d’expression personnelle. 

Le jazz lui sert d’appui pour s’envoler à présent vers une musique néo-soul sensible, chargée de sens mais tout en légèreté, dont les sonorités rappellent Lianne La Havas, Corinne Bailey Rae ou encore Jorja Smith. En 2016, elle sort son premier EP, “Stalyte”, un EP polyglotte et éclectique. Tel un journal intime, Lina relate ses premières années à Paris, parfois avec humour comme avec le titre “Je ne parle pas français”. En 2019, Elle joue au Madajazzcar Festival. Ces deux impulsions clés lui ouvrent les portes de plus en plus de salles de concerts.

En parallèle, un autre accomplissement professionnel la propulse vers l’accompagnement musical et l'entreprenariat. En 2018, Lina Stalyte fonde l’école Find Your Voice, au sein de laquelle elle propulse à son tour des passionné.es à trouver leur voix. Une mission altruiste qui va bien au-delà du chant.

Forte de ces années d’apprentissage musical et de son expérience scénique, Lina Stalyte exprime les émotions accumulées en son for intérieur dans un album qu’elle s’apprête à sortir courant 2022, un album, aux sonorités néo-soul, enregistré à Londres à l’aide d’accompagnements notables de musiciens anglaises.